FANDOM


Compatriots by michael c hayes-d51rn1w

« On dit qu'ils sont porteurs de bonne fortune. La venue d'un Éclaireur dans un village est signe de chance pour les jours à venir. » - Propos d'un commerçant Argeh'nien.

Origine de la classe

À l'origine, les Éclaireurs Blancs sont des chevaliers de tous ordres, qui ont décidés de louer leur lame au peuple féralien, expliquant ainsi leur nom d'Éclaireurs. Sans pour autant être envoyés à l'étranger, on fait appel à eux pour surveiller les territoires de l'Empire. Quand un Éclaireur Blanc passe dans un village Argeh'nien, il est acclamé par les populations, sa venue signifiant le bonheur et les bonnes nouvelles. Ils reçoivent ainsi un présent de la part du chef de village, avant leur départ.

Montant de grands chevaux blancs, toujours blanc, ils sont les fiers porteurs des couleurs de l'étendard bleu et blanc. Il arrive parfois qu'ils servent dans les escortes de personnes haut-placées. Également, ils sont reconnus pour le son de leur cor. Quand celui-ci résonne dans les bois, on croirait presque qu'une magie émane de lui, apportant la bonne humeur à ceux qui l'entendent.

Ces cavaliers gardent néanmoins leur précédentes affiliations aux différents royaumes humains, avec lesquels ils sont de fréquents rapports diplomatiques. Beaucoup viennent de Hurlevent ou de l'ancien royaume d'Arathi.

Particularités

Kolvir comm by yamao-d6uy0t8
  • Armures

Privilégiant l'armure intermédiaire, à base de plates légères et mailles sur le haut du corps, et d'un bas de cuir bouilli pour allier résistance et confort, l'Éclaireur Blanc aime être à l'aise quand il monte à cheval, ou quand il se déplace. Il s'entourera généralement d'un grand drapé blanc aux bordures d'argent, qui lui ont valu ce surnom d'éclaireur «Blanc». Il porte également un cor, qui pend à son flanc gauche.

  • Armes

Portant l'étendard Argeh'nien sur le côté droit, il garde sur ce même flanc, une lame semi-longue, qui pend à sa ceinture. Ainsi, il est libre de pouvoir répliquer en cas d'agression, sans avoir à lâcher la bannière. Certains d'entre-eux préfèrent garder un bouclier, pour simplement parer avant de prendre la fuite, et d'autres encore privilégient l'Arc-lance ou l'Arbalète d'acier. Ces derniers se déplacent alors en duo, l'un portant la bannière, et un bouclier, tandis que l'autre défend, avec ses flèches ou carreaux.